Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Ecosia : Le Moteur De Recherch

1 avril 2010 4 01 /04 /avril /2010 10:28

link

 

 

 

 

La vraie bonté de l'homme ne peut se manifester en toute pureté et en toute liberté qu'à l'égard de ceux qui ne représentent aucune force. Le véritable test moral de l'humanité (le plus radical, qui se situe à un niveau si profond qu'il échappe à notre regard), ce sont ses relations avec ceux qui sont à sa merci : les animaux. Et c'est ici que s'est produite la plus grande faillite de l'homme, débâcle fondamentale dont toutes les autres découlent." (lire plus >>)

(Milan Kundera - L'insoutenable légèreté de l'être)

 

Repost 0
DominiqueGiraudet - dans penser
commenter cet article
1 avril 2010 4 01 /04 /avril /2010 00:05

"Life and Death" (Poetry)

 
A recent Bulletin invited contributions on the topic of "Confronting Mortality" (from a naturalistic stance). That request set a Bright in Toronto to work on a poem. Here it is:
 
Natural Cycle
 
Time steadily takes me
to the edge of nowhere.
The end of another natural cycle 
is almost here.
 
Much remains unknown.
Previous and ongoing speculation
will not alter the whatever
that persists in the hereafter.
 
The natural, beyond my space
and duration in this sphere
will integrate my breath and body 
in any form and density.
 
In the nothingness out there
where mystery is the supreme
my elements will dance and evolve
in the endless cycles of nature.
 
--Sheila Bello
__________________________________________________________________________________________
" ; La vie et Death" ; (Poésie) Un bulletin récent a invité des contributions sur la matière du " ; Confrontation de Mortality" ; (d'une position naturaliste). Cette demande a placé un lumineux à Toronto pour travailler à une poésie. Voilà :
 Cycle normal
 Le temps me prend de façon constante
au bord de nulle part.
 La fin d'un autre cycle normal
est presque ici.
 Beaucoup reste inconnu.
Spéculation précédente et continue
ne changera pas quoi que cela
 persiste dans ci-après.
 Le normal, au delà de mon espace
et durée dans cette sphère
intégrera mon souffle et corps
dans toutes forme et densité.
 Dans le néant dehors là là
où le mystère est le suprême
mes éléments danseront et évolueront
dans les cycles sans fin de la nature.
--Sheila Bello
AlanWatts1.jpg
Repost 0
DominiqueGiraudet - dans penser
commenter cet article
31 mars 2010 3 31 /03 /mars /2010 19:19

Mort et vie d'Edith Stein,

de Yann Moix. Grasset. 194 pages, 14,90 euros.

« Parler d'Amour est mon unique passion ». Dès la deuxième page, Yann Moix abat sa carte maîtresse. Edith Stein, à qui il avait consacrer un (court) chapitre dans « Panthéon », revit sous la forme d'un portrait très personnel. Yann Moix, obsessionnel né, a tout lu, tout relu, tout annoté de la vie, les oeuvres de Mme Stein. Depuis que son premier film, « Podium », a séduit plus de quatre millions de spectateurs, sans oublier les 500.000 dvd vendus, le romancier Moix est devenu libre. Il n'a plus besoin de plaire, de créer la polémique, de s'agiter pour boucler ses fins de mois. Désormais assuré de ne plus recevoir de coup de fil désobligeant de son chargé de compte, il nous envoie des livres comme d'autres des gifles. Ce petit livre aura-t-il un grand succès? Pas sûr. Si « Jubilations vers le ciel » ou « Anissa Corto » avaient marqué les esprits, désormais nous sommes en présence d'un auteur décomplexé, qui a décidé de ne plus se situer dans la lignée d'autres écrivains, afin de partir d'une page blanche, la sienne. Telle Edith Stein qui rendit ses livres à la bibliothèque pour se libérer de toute influence et d'affronter son génie. Terrifiant exercice qui consiste à noter ses propres pensées avec son propre langage. Au fil des chapitres, cette biographie atypique mèle faits et commentaires de l'auteur. La personnalité d'Edith Stein, athée juive qui mourra en camp en 1942 puis sera béatifié par Jean-Paul II. De l'athéisme imprégnée de la culture juive en passant par ses études auprès des papes de la phénomélogie à Gottigen ( « cité des philosophes »), Fraulein Stein bifurquera vers le catholiscisme. Mais c'est en tant que juive que les nazis l'exécuteront. Dans ce voyage dans les multiples pays spirituels d'Edith Stein, Moix multiplie les affirmations, les bonheurs de plume ( « l'hébreu, c'est là que Dieu dort. C'est son lit. Tu tournes les pages: ce sont ses draps que tu froisses. », p49-51), les jugements. Livre personnel, dénué du souci de plaire: le profil type du bouquin que « le Masque et la plume » va démolir.

MORT ET VIE D'EDITH STEIN, de Yann Moix. Grasset. 194 pages. 14,90 euros.

Et dans PANTHEON, page 143, quelques pages consacrées à Edith Stein.

 

Par Benoit Delmas                                                                                                                        fac18b5ab4fcd04224493b088622244a.jpeg   

Repost 0
DominiqueGiraudet - dans penser
commenter cet article
31 mars 2010 3 31 /03 /mars /2010 19:01
Repost 0
DominiqueGiraudet - dans penser
commenter cet article
30 mars 2010 2 30 /03 /mars /2010 23:56
link

 

 

Zoo3-5Ffutaie-2Dchevreuil.jpg

Repost 0
DominiqueGiraudet - dans penser
commenter cet article
30 mars 2010 2 30 /03 /mars /2010 15:31

« Je suis vie qui veut vivre, entouré de vie qui veut vivre. Chaque jour et à chaque heure cette conviction m’accompagne. Le bien, c’est de maintenir et de favoriser la vie ; le mal, c’est de détruire la vie et de l’entraver. »

— La civilisation et l’éthique, 1976

« Chaque fois que je suis sur le point d'abîmer une vie quelconque, il faut que je me pose clairement la question de savoir si c'est nécessaire. Jamais je ne devrai m'autoriser à aller au-delà de l'indispensable, même dans des cas apparemment insignifiants. »

— La civilisation et l'éthique, chap. XXI, 1976link

 

 

«Le monde est inexplicablement mystérieux et plein de souffrance.»

[ Albert Schweitzer ]

Repost 0
DominiqueGiraudet - dans penser
commenter cet article
28 mars 2010 7 28 /03 /mars /2010 16:05
 Le nom de vertu présuppose de la difficulté et du contraste… Nous nommons Dieu bon, nous ne le nommons pas vertueux : ses opérations sont toutes naturelles et sans effort. »

MONTAIGNE, Essais, II


4113640219_0db0831817.jpg

Repost 0
DominiqueGiraudet - dans penser
commenter cet article
28 mars 2010 7 28 /03 /mars /2010 03:46
http://fauvesdumonde.free.fr/hybride/hybride_fichier/servical.jpg


Résumé :

La mélancolie de Kierkegaard exprime profondément les intenses souffrances de séparation qui l’affectent depuis la plus petite enfance. La relation d’amour à son père, marquée par la honte sans disparaître, se transfère sur Dieu, l’Absolu de l’Idéal, et le contraint à devenir à travers son œuvre d’écrivain, mais aussi son Journal, l’ “ Individu ”, seul face à Dieu, le veilleur du christianisme authentique.
link

Mots clés

Amour, Christianisme, Dieu, Écriture, Haine de soi, Honte, Idéal, Individu, Kierkegaard, Mélancolie, Père, Religion, Séparation
Repost 0
DominiqueGiraudet - dans penser
commenter cet article
28 mars 2010 7 28 /03 /mars /2010 00:13
link


Un entretien intéressant  sur la question des langues en compagnie de cet éminent linguiste .

Bien à vous,

Dominique

4461295309_549abd8e96.jpg
Repost 0
DominiqueGiraudet - dans penser
commenter cet article
26 mars 2010 5 26 /03 /mars /2010 19:43
link

Eugen Drewermann et la psychothéologie (entrevue)

par Hans-Jürgen Greif*

Professeur au Département des littératures de l'Université Laval à Québec

Nuit Blanche, numéro 72, septembre 1998

À Montréal, le 22 octobre dernier, le théologien allemand Eugen Drewermann s’adressait à un large public qui lui semblait acquis d’avance. Il réussissait un tour de force : en deux heures et demie, il résumait l’essentiel de sa pensée, contenue dans une œuvre comprenant plus de 12 000 pages réparties sur une quarantaine de livres. Bien que Johannes Joachim Degenhardt, archevêque de Paderborn, l’ait frappé d’interdiction de prêcher et de célébrer l’Eucharistie, il continue d’attirer des foules nombreuses. Le message de celui qu’on appelle le nouveau Luther dépasse cependant celui du moine rebelle. Fortement médiatisé, il dit aux catholiques d’aujourd’hui : « Suivez la voix de votre conscience. Relisez les Évangiles et comprenez-les comme des textes faisant partie d’un plus vaste ensemble d’écrits religieux. »

 

4465146262_2bba878dab.jpg

Repost 0
DominiqueGiraudet - dans penser
commenter cet article