Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Ecosia : Le Moteur De Recherch

24 août 2010 2 24 /08 /août /2010 21:28

link

 

 

 

 

Voilà un homme qui a posé toute sa vie l’une des plus passionnantes questions du siècle révolu : “qu’est-ce qui rend la haute culture si vulnérable aux sirènes de la barbarie ?” Une sélection de ses articles parus de 1967 à 1997 pour le magazine de référence The New Yorker fait l’objet d’une publication chez Gallimard.

Cet homme né en France en 1929 de parents juifs viennois a mis le nez pour notre bonheur dans tout ce que la littérature, la poésie et la philosophie ont compté de grand au cours du siècle : le grand et non moins polémique philosophe allemand Martin Heidegger sur lequel il a écrit un ouvrage aussi précis que concis (Martin Heidegger), Kafka et l’école de Prague, Karl Kraus et l’école viennoise (Vienne étant selon lui la ville qui a le plus marqué le siècle, lieu d’invention de la satire anti-bourgeoise, de la psychanalyse, du roman déconstructionniste et du nazisme), Philippe Ariès et l’histoire française structuraliste, Louis-Ferdinand Céline (”C’est dans le Voyage que détonent pour la première fois dans la langue le rythme du rock”), André Malraux (dont il moque le biographe, notre stakhanoviste Jean Lacouture, en rappelant qu’un certain John F. Kennedy disait de l’ancien ministre de la Culture :”il nous laisse loin derrière”), la philosophe Simone Weil (”il n’y a eu dans la tradition occidentale qu’une femme philosophe de rang”), Michel Foucault et la french philosophy qui dialoguait avec les maîtres allemands (”tout se passe comme si l’occupation de la France par les ALlemands avait laissé de profondes cicatrices qui se transformèrent en autant de sillons”), etc.

Il ressort de ses articles écrits avec un humour et une curiosité sans égal une morale et une esthétique que nous résumerons comme suit. 1. Apprends les langues étrangères pour réaliser que chaque langue possède son propre imaginaire. 2. Oriente ta libido sur des activités créatives (littérautre, peinture, cinéma, jardinage, etc.) plutôt que sur les stagiaires en jupe. 3. Préfère l’amitié, l’insoumission et le débat au drapeau, à l’autorité et au Grand Soir qui ont déjà fait beaucoup de morts.

Nous parlons tout de même d’un homme qui apaise un soir son ami Arthur Koestler, privé de retour dans son pays natal la Hongrie, en lui affirmant que sa plus grande récompense littéraire consistait à figurer sur la liste noire du KGB pour avoir écrit Le zéro et l’infini. Etre intelligent pour George Steiner, c’est préparer son entendement à effacer une inquiétude sur le visage des êtres qu’on aime.

George Steiner, Chroniques du New Yorker, Arcades Gallimard, 18 euros

 

 

 

Dix raisons (possibles) à la tristesse de pensée - George Steiner - Albin Michel, Paris, France - 00/00/0000

15.00 €

«Si nos processus de pensée étaient moins pressants, moins crus, moins hypnotiques, nos déceptions constantes, la masse grise de la nausée nichée au coeur de l'être, nous désempareraient moins. Les effondrements mentaux, les fuites pathologiques dans l'irréalité, l'inertie du cerveau malade peuvent, au fond, être une tactique contre la déception, contre l'acide de l'espoir frustré. Les corrélations manquées entre pensée et réalisation, entre le conçu et les réalités de l'expérience, sont telles que nous ne (...)
Consulter la fiche de ce livre

 

4922599447_2eca23b682.jpg

 

 

 

Repost 0
DominiqueGiraudet - dans penser
commenter cet article
19 août 2010 4 19 /08 /août /2010 11:07
4898984187_93c9cf678d.jpg
Repost 0
DominiqueGiraudet - dans penser
commenter cet article
19 août 2010 4 19 /08 /août /2010 10:32
Hommage à nos frères amérindiens , que leurs ames pures et fortes inspirent et élèvent nos coeurs vers leur amour et leur respect infini des ètres et du mystère éternel de cette vie .
 
 
Amitié à toutes et à tous ,
 
Dominique
4898996775_0c02e9bcb4.jpg
Repost 0
DominiqueGiraudet - dans penser
commenter cet article
19 août 2010 4 19 /08 /août /2010 09:30
Les Indiens kogis : la mémoire des possibles

 

Adhérent : Actes Sud
Date de parution : 04/11/2009
EAN : 9782742770465

Format : 26 x 20
Nombre de pages : 267
Thématique : Sciences humaines et sociales - Anthropologie / Ethnologie

 

Adhérent : Actes Sud
Opération : Foires du Monde 2010

Présentation Electre
Un livre de photographies et de textes sur les Indiens kogis de Colombie, et leur effet miroir sur les sociétés modernes, instaurant un dialogie entre deux regarde et deux manières d'être au monde. L'auteur analyse cette société au sein de laquelle la pauvreté n'existe pas et la solidarité est une réalité quotidienne et partagée.

Présentation de l'éditeur
Les indiens KogisLa mémoire des possiblesSauve d'un oedème pulmonaire par les héritiers de l'une des plus brillantes sociétés précolombiennes du continent sud-américain (Les Tayronas, Colombie), Eric Julien partage depuis plus de vingt ans, sa vie entre ses missions de conseil en entreprises et son engagement auprès des douze mille membres de la communauté kogi.Vice-président et fondateur de l'association française Tchendukua-lei et Ailleurs, il les accompagne afin de les aider à retrouver leurs terres ancestrales d'où ils ont été chassés.Nourri de textes, d'interviews de représentants de la société kogi et de nombreuses photographies, cet ouvrage collectif est une « mise en dialogue » de notre modernité avec les descendants de cette civilisation précolombienne. Construit autour des principes fondamentaux de la vie en société, on y découvre le rapport des Kogis au vivant, à la loi, à autrui, au pouvoir, à la religion, au territoire, mais aussi la manière dont ils conçoivent la santé, l'éducation, l'épanouissement individuel et collectif.Avec la complicité et l'intervention de nombreux experts, philosophes, biologistes, médecins, historiens et ethnologues, et grâce à leur connaissance intime de ce « peuple racine », Eric Julien et Muriel Fifils orchestrent ainsi la rencontre entre deux regards, deux praxis du monde, deux manières d'y vivre, d'être et d'agir.Un dialogue, non plus pour opposer ou comparer, mais pour s'enrichir de l'autre et de son expérience :« Les peuples « racines », dont font partie les Kogis, sont porteurs de solutions originales, à même de nous aider à voir autrement les grands enjeux de notre temps, non seulement dans le domaine des relations humaines, mais aussi dans celui de la science et de la compréhension des choses. » Eric Julien
 
  

 

4902784718_d9461e03ae.jpg
Repost 0
DominiqueGiraudet - dans penser
commenter cet article
1 août 2010 7 01 /08 /août /2010 15:18

 

                                                                           Je suis d 'ici

 

 

                                             Les miens étaient d 'ici

                                             La Foi , comme la démocratie

                                             Il est normal qu 'elle s'exerce dans le pays charnel.

                                             Et comme l 'avait fait Péguy marchant vers Chartres,

                                             j 'aimerais aller vers le Folgoet

                                             avec tout mon temporel sur mes épaules, 

                                             tout mon temporel ,la pensée de ma femme et de mes enfants

                                             tout le temporel de mon pain toujours à gagner

                                             des articles toujours à faire

                                             toutes mes peines et mes fètes

                                             toute mon incarnation , splendide et misérable

 

 

                                             Il faut des temples sur la terre

                                             des bornes  pour  notre marche

 

               

                                             Nous avons besoin de toutes sortes de signes , sacrés,humains

                                             Nous ne sommes pas de ces purs esprits voguant dans l 'azur.

                                             Nous sommes terrestres et  passagers

 

                                            

                                             Nous sommes une misère qui marche

                                             Une espérance qui cherche une demeure

 

 

                                            Car nous allons quelque  part

 

 

                                                            Xavier Grall , avril 81 ,

                                                                  peu avant sa mort

 

 

 

4847752182_1f07097efc.jpg

 

 

                                               

Repost 0
DominiqueGiraudet - dans penser
commenter cet article
30 juillet 2010 5 30 /07 /juillet /2010 16:41

Bonjour à toutes et à tous ,

 

J 'ai souhaité mentionner cet ouvrage traitant de ce sujet passionnant mais complexe , car je pense que cet auteur 

 me semble bien traiter et aborder ce thème fondamental . Je ferai ultérieurement un commentaire de cet écrit lorsque j'en aurai terminé la lecture .

 

Bien amicalement ,

 

Dominique Giraudet .

 

  

Quatrième de couverture

Qu'est-ce que le sacré ? Pour Rudolf Otto, ce n'est pas uniquement le "religieux" ni le "non-rationnel", mais un sentiment spécifique qui permet la manifestation de forces psychiques inconscientes où se mêlent, dans une alchimie particulière, le rationnel et le non-rationnel. C'est l'impression produite par l'objet religieux, le sentiment du mystère, du "tout autre", analysé ici dans ses multiples développements.
Où l'on comprend comment la religion, fondée sur le "sacré", qui est une production de la raison, permet de maintenir le lien avec le mystère.

L'auteur vu par l'éditeur

Rudolf Otto (1860-1937), professeur à l'université de Marburg, est unanimement considéré comme l'un des maîtres de la pensée religieuse du XXe siècle.


Détails sur le produit

  • Poche: 284 pages
  • Editeur : Payot (12 janvier 1995)
  • Collection : Petite Bibliothèque
  • Langue : Français

4843497826_0994dbf44f.jpg

Repost 0
DominiqueGiraudet - dans penser
commenter cet article
6 juillet 2010 2 06 /07 /juillet /2010 12:07

 

4751942319_edc8d39e70.jpg

 

Repost 0
DominiqueGiraudet - dans penser
commenter cet article
5 juillet 2010 1 05 /07 /juillet /2010 18:45

 

 

4747759663_670e13d0a0.jpg

Repost 0
DominiqueGiraudet - dans penser
commenter cet article
5 juillet 2010 1 05 /07 /juillet /2010 17:54
4763903503_0f159d1439.jpg
Repost 0
DominiqueGiraudet - dans penser
commenter cet article
5 juillet 2010 1 05 /07 /juillet /2010 15:32

 

 4756046822_6e97f3ea91.jpg

Repost 0
DominiqueGiraudet - dans penser
commenter cet article