Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ecosia : Le Moteur De Recherch

7 juin 2012 4 07 /06 /juin /2012 16:35

 

http://www.google.fr/url?source=imglanding&ct=img&q=http://spacibm.rice.edu/~baring/astr350/Horsehead_Nebula.jpg&sa=X&ei=nsvQT5KFJ8PR0QW_xf3JCw&ved=0CAoQ8wc4Ww&usg=AFQjCNF-uhXZU8cvXMCzhaSMdbF-oqwNhQ

 

 

 

“Un des intérêts philosophiques de l’astronomie est d’ouvrir sur l’immensité du monde, sur son absolu et infini transcendance à l’égard de notre petite personne.”

Henry Thomas Peleran
Pensées sur les sciences et la vie


La famille de l’Être Humain

Homme,
L’immensité spatiale te donne la mesure de ton isolement,
Mais où vois-tu la solitude ?

Tu cherches dans le seul semblable ta parenté,
Mais tout le Cosmos est de ta parenté.
A un degré ou un autre tu es frère de tout ce qui est.
Tu es parent avec les galaxies et les nébuleuses,
Tu es parent avec les étoiles, les novae et les pulsars,
Tu es parent avec les comètes baladeuses et les planètes,
Tu es parent avec ta planète et son satellite,
Tu es parent avec les plus vieilles roches de ta planète,
Avec les minéraux et les fossiles,
Avec les algues, les mousses, les plantes,
Avec les animaux, les bactéries, les virus,
Avec les éléments naturels de ta planète,
Neutrons, électrons ou quarks sont de ta famille.
Tu es parent avec toutes les formes de vie du cosmos
êtres sensibles et êtres pensants.

Comment peux-tu être seul ?
Quand tout l’univers est autour de toi et en toi,
Qu’il est toi et toi une partie de lui.
Rien de ce qui est n’est séparé de toi
Ta famille est partout,
Ouvre-toi au monde.


William Ruthenford

 

Partager cet article

Repost 1
DominiqueGiraudet - dans penser
commenter cet article

commentaires

Oscar 11/06/2012 20:09


Je trouve ce texte aussi juste que beau, cher Dominique!


 


Il me rappelle ce "refrain" d'Upanishad: "toi aussi, tu es cela!"


 


Et par ailleurs Schopenhauer dans "Le fondement de la morale" met l'accent sur la pitié, liée à l'empathie, elles-mêmes en rapport avec l'identité foncière, l'unicité de tous les êtres, peut-être
même de ce que nous appelons les objets "inanimés", par-delà l'apparence trompeuse de leur multiplicité...


 


Bien amicalement!