Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ecosia : Le Moteur De Recherch

5 mars 2010 5 05 /03 /mars /2010 14:20

Qu'est-ce que le catharisme ?


par Anne Brenon

 
 
 

On a longtemps prêté au catharisme un caractère mystérieux, oriental, externe au monde chrétien. L'Histoire critique, sur la base d'une documentation fournie et diversifiée, l'a aujourd'hui rendu à sa juste place de religiosité chrétienne dissidente, interne à la chrétienté médiévale latine aussi bien que grecque. Il se caractérise par sa volonté de conformité absolue à l'idéal évangélique et au propos de vie apostolique, en un temps où l'Eglise romaine, réformatrice et militante, installe son pouvoir théocratique sur l'Occident.

Religieux et religieuses cathares, dont les communautés s'organisent en Eglises autour d'évêques sur le modèle ancien, prétendent constituer la vraie Eglise du Christ ; ils prêchent et sauvent les âmes par un baptême de pénitence de type paléochrétien. Répandus à travers l'Europe entre le XIIe et le XIVe siècles, ils font souche dans certaines sociétés méridionales : en Italie, Bosnie et particulièrement dans la société castrale occitane, entre Quercy, Pyrénées et Biterrois.

La répression religieuse appuyée par le pouvoir politique : arsenal judiciaire pontifical, croisade (1209-1229), rattachement du Languedoc à la couronne de France (1229-1271) et enfin Inquisition (à partir de 1233), en un temps de mutation historique, parvient à l'éliminer avant la fin du Moyen Âge.

 Le catharisme à Montaillou

Le registre de Jacques Fournier offre quelques relations des pratiques cathares de la religion chrétienne, comme, par exemple, ce souvenir d'un consolament à Montaillou.

« … L'hérétique tenait à la main une besace où était un livre, à ce qu'il me semble, et dès qu'il fût rentré dans la foganha, Guillemette et moi, nous inclinant trois fois vers lui et mettant les deux mains à terre, lui dîmes chaque fois :

« Bénissez, bon chrétien, la bénédiction de Dieu et la vôtre, et prier Dieu pour nous ».

L'hérétique répondit alors quelque chose à cela, mais je ne compris pas ce qu'il disait. Et comme je voulais attiser le feu parce que la pièce était obscure, Raimond Belot me dit de ne pas le faire, mais lui-même alluma une chandelle de cire qu'il apportait. Ceci fait, l'hérétique, Guillemette et moi allâmes au chevet du lit dans lequel Esclarmonde était couchée. Alors Raimond dit, et je l'entendis :

« Faites ce que Monseigneur, qui est ici (c'est-à-dire l'hérétique), vous dira car il est venu pour vous recevoir et sauver votre âme ».

Esclarmonde répondit qu'elle le ferait volontiers, et tendit alors les mains et les bras vers l'hérétique. Ceci fait, l'hérétique, étendant les mains au dessus de la malade, qui avait encore la parole, et se penchant sur elle en mettant les mains et la besace où était le livre sur la tête de celle-ci, resta ainsi pendant un long moment en prononçant quelques paroles que je compris pas. Après quoi Raimond Belot me dit que je devais être bien contente que ma fille eût été reçue par ce bon homme (c'est-à-dire l'hérétique), que grâce à cela son âme était sauvée (...) ».

Déposition de Gauzia Clergue, de Montaillou, sur le consolament de sa fille.

Bibliographie sommaire du catharisme

BRENON (Anne). Le vrai visage du catharisme. Toulouse, Loubatières, 1988, rééd. 

BRENON (Anne), Les femmes cathares. Paris, Perrin, 1992, rééd.

BRENON (Anne), Les cathares, Pauvres du Christ ou Apôtres de Satan ?.  Paris,  Gallimard, Coll. Découvertes, 1997.

BRENON (Anne), Les cathares : une Eglise chrétienne au bûcher. Toulouse, Milan, Coll. les Essentiels, 1998.

BRENON (Anne), Le Dico des cathares. Toulouse, Milan, Coll. Les Dico-Essentiels, 2000.

BRENON (Anne), Les archipels cathares. Dissidence chrétienne dans l'Europe médiévale. Cahors, Dire éditions, 2000.

BRENON (Anne), L'impénitente. L'hiver du catharisme. Tome 1, éditions de l'Hydre, 2001.

BRENON (Anne), Les fils du malheur.
L'hiver du catharisme. Tome 2, éditions de l'Hydre, 2002.

BRENON (Anne), Les cités sarrasines.
L'hiver du catharisme. Tome 3, éditions de l'Hydre, 2003.

BRENON (Anne), Inquisition à Montaillou. Guillelme et Pèire Maury, deux croyants cathares devant l'histoire (1300 - 1325), Editions de l'Hydre, 2004.

BRENON (Anne), Le choix hérétique. 
Dissidence chrétienne dans l'Europe médiévale, la Louve éditions, 2006.
BRENON Anne), Pèire Autier, la dernière résistance cathare, Paris, Perrin, 2006. 

DUVERNOY (Jean), Les cathares. Toulouse, le Pérégrinateur, 1999.

DUVERNOY (Jean). Le catharisme. Tome 1, La religion des cathares ; Tome 2, L'Histoire des cathares. Toulouse, Privat, 1976 et 1979, rééd.

DUVERNOY (Jean). Le registre d'Inquisition de Jacques Fournier (1318-1325), traduit et annoté, 3 vol. Mouton, Paris-La haye, 1977-1978.

DUVERNOY (Jean). Le dossier de Montségur. Toulouse, Le Pérégrinateur, 1998.

LE ROY LADURIE (Emmanuel). Montaillou, village occitan. Paris, Gallimard, 1975. Rééd.

MOORE (Robert). La persécution, sa formation en Europe, 950-1250. Paris, Les Belles Lettres, 1991. Coll. 10/18, 1997.

NELLI (René). Ecritures cathares, nouvelle édition actualisée et augmentée par Anne Brenon. Paris, Le Rocher, 1995.

NELLI (René). La Philosophie du catharisme. Le dualisme radical au XIII° siècle. Paris, Payot, 1975. Rééd. Privat, 1988.

ROQUEBERT (Michel). L'épopée cathare. 4 tomes. Toulouse, Privat, 1971-1989.

ROQUEBERT (Michel). Les cathares : de la chute de Montségur aux derniers bûchers. 1244-1329. Paris, Perrin, 1998.

VAUCHEZ (André). La spiritualité du Moyen Age occidental, VII°-XII° siècles. Paris, P.U.F., 1975.

 Bibliographie complémentaire

Cliquez ci-dessous pour obtenir une bibliographie complémentaire (au format Adobe PDF).

Bibliographie complémentaire (8 Ko)

Vous pouvez également consulter le site Internet de Jean Duvernoy : http://jean.duvernoy.free.fr/


 
 
   
 Colloque international
 E. Le Roy Ladurie
 J. Duvernoy
 A. Brenon
 Fouilles archéologiques

Partager cet article

Repost 0
DominiqueGiraudet - dans penser
commenter cet article

commentaires