Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ecosia : Le Moteur De Recherch

31 mars 2010 3 31 /03 /mars /2010 19:19

Mort et vie d'Edith Stein,

de Yann Moix. Grasset. 194 pages, 14,90 euros.

« Parler d'Amour est mon unique passion ». Dès la deuxième page, Yann Moix abat sa carte maîtresse. Edith Stein, à qui il avait consacrer un (court) chapitre dans « Panthéon », revit sous la forme d'un portrait très personnel. Yann Moix, obsessionnel né, a tout lu, tout relu, tout annoté de la vie, les oeuvres de Mme Stein. Depuis que son premier film, « Podium », a séduit plus de quatre millions de spectateurs, sans oublier les 500.000 dvd vendus, le romancier Moix est devenu libre. Il n'a plus besoin de plaire, de créer la polémique, de s'agiter pour boucler ses fins de mois. Désormais assuré de ne plus recevoir de coup de fil désobligeant de son chargé de compte, il nous envoie des livres comme d'autres des gifles. Ce petit livre aura-t-il un grand succès? Pas sûr. Si « Jubilations vers le ciel » ou « Anissa Corto » avaient marqué les esprits, désormais nous sommes en présence d'un auteur décomplexé, qui a décidé de ne plus se situer dans la lignée d'autres écrivains, afin de partir d'une page blanche, la sienne. Telle Edith Stein qui rendit ses livres à la bibliothèque pour se libérer de toute influence et d'affronter son génie. Terrifiant exercice qui consiste à noter ses propres pensées avec son propre langage. Au fil des chapitres, cette biographie atypique mèle faits et commentaires de l'auteur. La personnalité d'Edith Stein, athée juive qui mourra en camp en 1942 puis sera béatifié par Jean-Paul II. De l'athéisme imprégnée de la culture juive en passant par ses études auprès des papes de la phénomélogie à Gottigen ( « cité des philosophes »), Fraulein Stein bifurquera vers le catholiscisme. Mais c'est en tant que juive que les nazis l'exécuteront. Dans ce voyage dans les multiples pays spirituels d'Edith Stein, Moix multiplie les affirmations, les bonheurs de plume ( « l'hébreu, c'est là que Dieu dort. C'est son lit. Tu tournes les pages: ce sont ses draps que tu froisses. », p49-51), les jugements. Livre personnel, dénué du souci de plaire: le profil type du bouquin que « le Masque et la plume » va démolir.

MORT ET VIE D'EDITH STEIN, de Yann Moix. Grasset. 194 pages. 14,90 euros.

Et dans PANTHEON, page 143, quelques pages consacrées à Edith Stein.

 

Par Benoit Delmas                                                                                                                        fac18b5ab4fcd04224493b088622244a.jpeg   

Partager cet article

Repost 0
DominiqueGiraudet - dans penser
commenter cet article

commentaires