Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ecosia : Le Moteur De Recherch

30 juillet 2010 5 30 /07 /juillet /2010 16:41

Bonjour à toutes et à tous ,

 

J 'ai souhaité mentionner cet ouvrage traitant de ce sujet passionnant mais complexe , car je pense que cet auteur 

 me semble bien traiter et aborder ce thème fondamental . Je ferai ultérieurement un commentaire de cet écrit lorsque j'en aurai terminé la lecture .

 

Bien amicalement ,

 

Dominique Giraudet .

 

  

Quatrième de couverture

Qu'est-ce que le sacré ? Pour Rudolf Otto, ce n'est pas uniquement le "religieux" ni le "non-rationnel", mais un sentiment spécifique qui permet la manifestation de forces psychiques inconscientes où se mêlent, dans une alchimie particulière, le rationnel et le non-rationnel. C'est l'impression produite par l'objet religieux, le sentiment du mystère, du "tout autre", analysé ici dans ses multiples développements.
Où l'on comprend comment la religion, fondée sur le "sacré", qui est une production de la raison, permet de maintenir le lien avec le mystère.

L'auteur vu par l'éditeur

Rudolf Otto (1860-1937), professeur à l'université de Marburg, est unanimement considéré comme l'un des maîtres de la pensée religieuse du XXe siècle.


Détails sur le produit

  • Poche: 284 pages
  • Editeur : Payot (12 janvier 1995)
  • Collection : Petite Bibliothèque
  • Langue : Français

4843497826_0994dbf44f.jpg

Partager cet article

Repost 0
DominiqueGiraudet - dans penser
commenter cet article

commentaires

Oscar 30/07/2010 18:30



Mon impression première cher Dominique:


La religion N'EST PAS une production de la raison, et par ailleurs elle est loin de détenir le monopole d'un lien avec le mystère.


Le terme de "sacré" me paraît par ailleurs ambigu et en tout état de cause inutile.


Tout ce qui est, relève du naturel, encore faut-il que la science reconnaisse explicitement qu'elle ne peut rendre compte du réel en sa totalité, à commencer par le vécu subjectif -excusez le
pléonasme mais en la matière le risque d'imprécision est tel, n'est-ce pas!-...


Amitiés, Oscar