Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ecosia : Le Moteur De Recherch

2 juillet 2010 5 02 /07 /juillet /2010 14:47
LE "J'ACCUSE "DU CHAT ERRANT
Le 05-02-2010
L'abandon aussi cruel que les coups et blessures

En photo Chouchen, abandonné à l'âge de 5/6 ans, laissé à la rue tout un hiver, trouvé squelettique et affamé. Il a repris des forces et du poids malgré un coryza chronique incurable et surtout a trouvé la chaleur d'un foyer.

  

 

 

 

LE « J’ACCUSE DU CHAT ERRANT

  

Moi, chat abandonné dans cet appartement que vous quittez sans considération pour ma survie...

Moi, laissé pour compte, seul dehors, alors que de ma portée vous me

préférez ce petit chaton...

Moi, maintenant malade et dont vous ne voulez plus...

Moi, que vous abandonnez sur le comptoir du refuge juste parce que j'ai

vieilli...

Moi, qui ne suis pas stérilisé et qui me procrée à touts venants... Moi, que votre voisin déteste et qui utilisera des poisons pour m'éliminer...

Moi, chat errant car abandonné par VOUS,

 

Moi, j'accuse :

 

- Les propriétaires des appartements qui me refusent d'emménager avec ma famille...

- Les gens qui m'adoptent mais ne me stérilisent pas, parce qu'il faudrait payer...

- Les animaleries qui vendent des animaux à rabais, et qui proviennent pour la très grande majorité d'usines à chiots, chats, oiseaux, rongeurs et

autres...

(…)

 

 Le gouvernement refuse toujours que soient renforcées les mesures de protection et de condamnation de ceux qui abandonnent, maltraitent, abusent de nous les animaux domestiques...

 

Mais je remercie...

  

- Ceux qui aujourd'hui entendent ce cri d'alarme...

- Ceux qui choisiront de se responsabiliser...

- Ceux qui s'impliqueront en favorisant l'ouverture d'autres refuges...

- Ceux qui se joindront à ma voix pour éduquer, informer, stériliser...

- Ceux qui mettront la clef dans leur usine lucrative de production de chats et les animaleries qui refuseront de les vendre...

- Ceux qui diffuseront cette alerte...

- Ceux qui ont compris qu'ils sont responsables de l'itinérance en recrudescence des chats  et qui dorénavant choisiront de faire partie de la solution...

- Celles et ceux qui bénévolement nous rescapent, nous soignent, nous stérilisent, nous trouvent une nouvelle famille où finir nos jours paisiblement...

- Ceux qui ont compris que ce n'est pas un droit que d'être propriétaire d'un animal de compagnie, mais un PRIVILèGE dont on doit se montrer digne...

 

Moi, chat errant je serai probablement mort de froid et de faim l'hiver prochain, si j'avais une voix, si j'avais le choix, j'aurais une famille ...

 

Merci à Giséla pour la communication de ce texte

 

link

 

4754816044_70bd79e9eb.jpg

Partager cet article

Repost 0
DominiqueGiraudet - dans penser
commenter cet article

commentaires