Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ecosia : Le Moteur De Recherch

30 août 2012 4 30 /08 /août /2012 09:44

LIEN : link

 

Jean-Paul Sartre et son chat

http://static.wamiz.fr/images/news/diapo/1385.jpg

 

Cogito cartésien et intentionnalité sartrienne :

Dans l’Etre et le Néant, Sartre tente de repenser le cogito cartésien. Ainsi, contre Descartes et son “Je pense donc je suis”, Sartre pose la thèse suivante : “Je suis, j’existe”. Autrement dit il affirme que la pensée elle-même suppose l’existence qui reste première. L’homme est avant tout sujet, une sorte d’existence impersonnelle, une “existence sans existant”.

Selon l’existentialiste, les actes et les états de la conscience n’ont besoin d’aucun fondement pour exister : le “je” n’existe pas, il est une fiction inventée par les philosophes. La vie psychique, spontanée et irréfléchie (= le cogito pré-réflexif) a ses propres actes.

Par exemple, je ne pense pas “je suis en train de courir après le métro quand je me précipite pour l’attraper” : il n’y a en réalité pas de “je”, car je suis “conscience du métro devant être rattrapé”. Ici, on voit clairement l’influence de la lecture husserlienne de Descartes : “Toute conscience est conscience de quelque chose”.

La conscience, chez Sartre, fait le sens de la vie psychique. Ainsi, dans sa Théorie des émotions, ces dernières sont des conduites magiques qui transforme une délicate pour nous. L’évanouissement, la fuite, ne changent pas une situation objective.

“Etre, c’est éclater dans le monde”

La conscience est toujours dirigée vers l’extérieur, la conscience n’a pas de dedans, il n’y a pas de vie intérieure. Ceci rompt avec la conception classique de l’introspection socratique : la découverte de soi ne se fait pas la quête en soi-même, mais par le monde, dans le monde, par l’immersion dans le monde : “Etre, c’est éclater dans le monde”. La conscience, autrement dit, est une ek-stase, elle est multiple, changeante et ne suppose aucune unité fondatrice.

 

Partager cet article

Repost 0
DominiqueGiraudet - dans penser
commenter cet article

commentaires

Patrick 06/08/2014 11:01

Mais la photo n'est pas une photo de Sartre

Oscar 06/08/2014 23:04

Le portrait... Hum..tout de même; la première des deux photos;... je suis surpris; c'est bien Sartre? Qui d'autre, sinon?

Oscar 06/08/2014 23:00

Au fait: c'est vrai, la photo n'est pas de Sartre, malgré un petit air de famille surtout avec la tête penchée!

Oscar 06/08/2014 22:55

Les suricates sont en effet bien plus intelligents je crois que Sartre et bien sûr que moi-même; je leur ai toujours trouvé un petit air à la fois fûté et espiège!! Et remarquez la tendresse de l'un d'eux passant ses "bras" autour du cou de celui placé devant lui; je pense qu'il n'existe pas de photo montrant Sartre dans cette position avec Simone de Beauvoir, c'est regrettable à mon avis; entre parenthèses je ne suis pas un sartrophobe, je trouve juste que Sartre a été meilleur narrateur (et autobiographe avec "Les mots") que métaphysicien, à cet égard il est loin de valoir Schopenhauer par exemple; et enfin que j'admets avoir trouvé de l'intérêt à "L'existentialisme est un humanisme", ouvrage qui à la différence de "L'Etre et le Néant" relève d'une vraie volonté de lisibilité en même temps que de justesse...

Oscar 08/09/2012 04:00


J'ai oublié en route de préciser que le "maître à penser" de Sartre que je vise était Heidegger et non Husserl, ce dernier ayant effectivement à son actif un apport dans la réflexion
philosophique sensée...

Oscar 08/09/2012 03:53


Enfin: "la conscience ne suppose(rait) aucune unité fondatrice"!


 


Avenarius suivi d'Ernst Mach avaient depuis longtemps eu les mêmes intuitions mystiques, dont on ne parle plus guère. Ce qui permet à Sartre de pondre en se voyant créditer de profondeur
paradoxale fulgurante ce qui est toujours une resucée de ce que quelqu'un d'autre a déjà pensé, dit et écrit avant lui, dès qu'il se mêle de philosopher...


 


 Ainsi donc, si je comprends bien, ni vous ni moi nous n'existerions en tant qu'individus spécifiques, mon cher Dominique!! "Qui l'eût cru? Qui l'eût dit?", comme se serait
exclamé ce bon vieux Corneille, qui lui aussi était sans doute loin d'imaginer qu'il n'existait pas...


 


Bref vive la métaphysique, elle met parfois un peu d'humour dans CE QUE NOUS CROYONS ETRE notre existence!!

Oscar 08/09/2012 03:37


"Une existence sans existant"... Commentaire inutile je crois....


 


Quant à Husserl il a en effet insisté sur le fait que toute conscience est conscience de quelque chose, mais il n'a jamais prétendu pour autant que cette conscience n'est pas aussi et par la
même occasion CONSCIENCE DE QUELQU'UN!...


 


Quel dommage que Sartre ne se soit pas contenté de faire de la littérature... Et son "maître à penser" de, lui, s'abstenir totalement de toute publication (et prise de position ,soit dit en
passant!)...

CHRISTINE LACROIX 05/09/2012 11:24


La philosophie et les chats ont toujours fait bon ménage; CHRISTINE