Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ecosia : Le Moteur De Recherch

22 juillet 2009 3 22 /07 /juillet /2009 15:55

Descriptions 
Amazon.fr
À l'âge de quinze ans, Michaël – le narrateur – découvre l'amour dans les bras d'Hanna, une voisine de vingt ans son aînée ; pendant six mois, il la rejoint tous les jours et partage avec elle plaisirs de la chair et moments de lecture. Mais sa maîtresse, personnage secret, disparaît un jour mystérieusement. Sept ans plus tard, Michaël la retrouve par hasard, alors qu'il assiste à un procès pour crime de guerre, où elle figure au banc des accusés ; il découvre à cette occasion un fait qui pourrait atténuer sa condamnation, mais choisit de n'en rien dire, par respect pour celle qui a marqué si profondément sa vie. Il renouera leur relation au cours des dix-huit années d'incarcération de celle qu'il comprend enfin un peu mieux.

Bernhard Schlink, auteur de plusieurs romans policiers couronnés de grands prix (Brouillard sur Mannheim), signe là une œuvre émouvante. En un style limpide et bref, il narre un amour qui perdure malgré le temps et le regard d'autrui, et qui reconnaît à la littérature une valeur curative. Par-delà l'anecdote, Bernhard Schlink nous invite à réfléchir sur des notions aussi capitales que l'interprétation de la vérité, la responsabilité de nos actes ou la confrontation avec le passé nazi. --Nathalie Gouiffès

Quatrième de couverture
A quinze ans, Michaël fait par hasard la connaissance, en rentrant du lycée, d'une femme de trente-cinq ans dont il devient l'amant. Pendant six mois, il la rejoint chez elle tous les jours, et l'un de leurs rites consiste à ce qu'il lui fasse la lecture à haute voix. Cette Hanna reste mystérieuse et imprévisible, elle disparaît du jour au lendemain. Sept ans plus tard, Michaël assiste, dans le cadre de des études de droit, au procès de cinq criminelles et reconnaît Hanna parmi elles. Accablée par ses coaccusées, elle se défend mal et est condamnée à la détention à perpétuité. Mais, sans lui parler, Michaël comprend soudain l'insoupçonnable secret qui, sans innocenter cette femme, éclaire sa destinée, et aussi cet étrange premier amour dont il ne se remettra jamais. Il la revoit une fois, bien des années plus tard. Il se met alors, pour comprendre, à écrire leur histoire, et son histoire à lui, dont il dit : "Comment pourrait-ce être un réconfort, que mon amour pour Hanna soit en quelque sorte le destin de ma génération que j'aurais moins bien su camoufler que les autres ? "


Détails sur le produit

  • Poche: 242 pages
  • Editeur : Gallimard (23 février 1999)
  • Collection : Folio
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2070404587

 

Partager cet article

Repost 0
DominiqueGiraudet - dans penser
commenter cet article

commentaires

Luna 20/03/2011 11:15



Je trouve que "le Liseur" est réellement un livre magique : Bernhard Schlink sait si bien parler des sentiments, c'est incroyable !!


L'histoire en elle-même peut être assez dérangeante (vision personnelle) : le nazisme et l'amour "différent" gène beaucoup de personne... Mais c'est fait avec une telle beauté des mots que ça
passe tout seul ! (ce qui n'est pas de cas de tant de livre que ça finallement : Nabokov écrit merveilleusement, mais son livre Lolita me dégoute profondément...)


Je viens d'ailleurs de publier mon avis sur "Le Liseur" de Bernhard Schlink sur mon blog...


 


Joli article, je reviendrais ;)


Bonne continuation !!