Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Ecosia : Le Moteur De Recherch

11 mai 2009 1 11 /05 /mai /2009 10:52


Groupe International de Recherches sur Nietzsche

Fondé par Giuliano Campioni et Patrick Wotling, le GIRN est issu des échanges menés depuis plusieurs années par un ensemble de spécialistes italiens et français de la pensée de Nietzsche.
Il est dirigé par Giuliano Campioni (Università degli Studi di Pisa), Werner Stegmaier (Ernst Moritz Arndt Universität, Greifswald) et Patrick Wotling (Université de Reims), et coordonné par Céline Denat (Université de Reims) et Chiara Piazzesi (Università degli Studi di Pisa). Il s’adosse notamment au Centro Colli-Montinari (Università degli Studi di Pisa / Università degli Studi di Lecce) et au Centre Interdisciplinaire de Recherches sur les Langues et la Philosophie (CIRLEP, EA 3794, Université de Reims).
Cette structure a pour vocation d’encourager la coopération internationale en matière de recherches sur le corpus et la pensée de Nietzsche. Elle trouve son origine dans la constatation conjointe du renouvellement considérable qu’a entraîné dans les études nietzschéennes la réalisation de l’édition de référence des textes du philosophe, à l’initiative de G. Colli et M. Montinari. Elle prend acte également de la richesse mais aussi de la diversité des approches de Nietzsche élaborées dans les traditions universitaires nationales, en Europe et hors d’Europe, qui ont abouti ces dernières décennies à la publication d’études novatrices qui font désormais autorité. Considérant le dialogue international comme une condition essentielle de l’avancée de la recherche, tout autant que de la formation des chercheurs, le GIRN se propose de favoriser le développement de la communication entre les différents courants de réflexion aujourd’hui fermement structurés en instaurant une collaboration régulière entre spécialistes travaillant sur Nietzsche, en Allemagne, au Brésil, en Espagne, en France, en Grande-Bretagne, en Italie, et au Portugal, en y associant étroitement des chercheurs de pays tiers.
Il se donne notamment pour objectifs de promouvoir la confrontation des méthodes d’analyse du corpus nietzschéen et d’approfondir la compréhension de Nietzsche en accueillant des travaux consacrés à l’étude des sources, innombrables, qui ont constamment nourri la réflexion du philosophe, à l’étude de la structure et des enjeux de ses ouvrages publiés, de même que de ses notes et cahiers posthumes, ainsi qu’à l’étude des problématiques et des modes de réflexion spécifiques de la pensée nietzschéenne. _ Le GIRN contribue à promouvoir la traduction des textes de Nietzsche, tout comme la publication d’articles et de monographies présentant des études historiques et philosophiques sur sa pensée. Il organise en Italie, en France et en Allemagne des colloques, journées d’étude et conférences qui présenteront périodiquement les résultats des travaux conjoints, avec le souci de favoriser la mise en relation des spécialistes et jeunes chercheurs des différents pays participant aux échanges

Partager cet article

Repost0

commentaires

Dominique+Giraudet 17/05/2009 12:10

Merci pour ce nouveau commentaire , Anthony ! Je dois avouer que je ne suis pas aussi pointu que toi sur Nietzsche , je n'ai pas encore assez lu , par contre je lis le livre de Wotling dont tu parles ,je pense. Je le trouve plutot clair et bien introductif à la pensée de Nietzsche . Néanmoins , je pense arriver à bien saisir le sens de ton propos  et je le partage . Effectivement il semble que la pensée de Nietzsche soit assez facile à suivre dans la mesure ou il écrit un peu comme Montaigne en décrivant naturellement le déploiement de ses idées au fur et à mesure qu'elles se présentent à lui , celles-ci comme toutes choses vivantes , se déploient, changent, évoluent ,se transforment au fil du temps ,au fil des jours . Ce qui est attirant aussi , et mème fondamental , c'est qu'il y a chez lui une réelle inquiétude éthique, "morale"  qui le pousse à une rigueur , une rectitude intellectuelle , je pense que nous pouvons dire à son sujet qu ' " Il ne triche pas " , il est toujours dans la sincérité , comme son brillant prédécesseur :Montaigne . Autre intéret de Nietzsche : nous possédons l'intégralité de ses écrits , ce qui est fort rare et permet de voir l'évolution de sa pensée , jusqu' à la fin . Bien cordialement,Dominique

Anthony 17/05/2009 11:39

Il y a toujours eu deux Nietzsche ou plusieurs. Celui qui avait la politesse de ne pas tout dire, de ne pas publier sa métaphysique "La volonté de puissance", pour ne pas faire système (c'est pour cela que Deleuze s'est bizarrement le plus arrêté sur les ouvrage systémtaique de Nietzsche pour lui faire un bébé dans le dos). Michel Haar qui fut le traducteur des fragment des années 1885, a eu connaissance des trois fragment qu'on pourrait intituler "Que mes amis me pardonnent" où Nietzsche fait état de sa croyance en Dieu caché qui surgira comme Dyonisos (bien que ce soit Nietzsche la réincarnation de Dionysos celui qui infantera Zarathostra, lequel insufflera l'existence du Surhomme).Mais la lecture de Wotling sur Nietzsche tombe en miette dès lors que l'on comprend que comme Hegel Nietsche fait la distinction entre culture (aux moeurs immorales) et civilisation (aux moeurs morales mais sans amour). L'une est efferverscente, l'autre possède des lois qui la rende déclinante. Mias ce n'est pas la même éducaiton et la même sélection qui a lieu à chaque fois.