Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Ecosia : Le Moteur De Recherch

31 mars 2009 2 31 /03 /mars /2009 18:35

En 1954, en partant d'un questionnement philosophique radical ("Qu'est-ce que la réalité?"), le médecin psychanalyse et neurophysiologiste américain John C. Lilly invente un instrument utilisable par tous et donnant accès facilement au "mondus imaginalis" et à ses prolongements, en permettant l'isolation sensorielle immédiate. Le compartiment d'isolation sensorielle (CIS) (dit aussi "vaisseau" ou "caisson" d'isolation sensorielle) est l'aboutissement d'une longue recherche entreprise par le docteur Lilly pour découvrir les correspondances entre le fonctionnement du système nerveux - particulièrement le cerveau - et le fonctionnement du "mental", de la conscience.

Le CIS n'est pas un appareil au sens usuel du terme : il n'est pas une machine qui agit de manière directe sur l'utilisateur. Il est un objet passif qui filtre les stimulations sensorielles habituelles et crée simplement les conditions à partir desquelles chaque individu - s'il l'accepte - vit une expérience physique et psychique qui lui est propre. L'isolation sensorielle est la voie d'accès à des états où mènent la sophrologie, la psychanalyse et le yoga. La particularité de l'isolation est de n'exiger aucun exercice mental ou physique, aucune référence théorique, ni aucune personne intervenant pendant l'immersion dans le CIS.

Le CIS permet d'entrer dans des états de détente très appréciables. Dans notre existence, nous sommes soumis à un flot ininterrompu de stimuli en provenance de la réalité extérieure, vingt-quatre heures sur vingt-quatre. L'usage du CIS permet d'éliminer momentanément ces stimuli extérieurs. La détente procurée diminue ainsi l'activité physiologique de notre cerveau, puisque celui-ci a moins d'informations à traiter. Il s'ensuit alors un changement d'état de notre conscience, où cette dernière est en quelque sorte libérée et peut voguer à travers les immensités de notre monde intérieur. Sans intermédiaire humain, la conscience en isolation sensorielle peut partir à la découverte de son âme.

Pendant la séance dans le CIS, on devient à la fois l'auteur de la pièce, le metteur en scène, l'acteur, le décor, le script, le public, etc. On est son propre thérapeute, son propre guide et ceci suivant notre rythme personnel, puisque l'on ne va que jusqu'où l'on est disposé à aller. On avance à la mesure de nos disponibilités.

 

Chantal Cullati

 

 

Ce texte est inspiré de l'ouvrage du Dr. Paul Gérôme, Le Vaisseau d'isolation sensorielle. Une révolution dans la recherche sur le cerveau. Paris, Sand, 1984, que nous recommandons à tous ceux désirant approfondir leurs connaissances du CIS. On y trouvera également de nombreuses références bibliographiques de l'œuvre du Dr. John C. Lilly.



Galaxies
Partager cet article
Repost0

commentaires

Jeff Lee 20/04/2009 20:44

Bonjour!Nous avons récemment réalisé un reportage sur les caissons d'isolation sensorielle et les expériences mystiques que certains y vivent!http://divertissement.videotron.com/cgi-bin/showcase/index.cgi?showcase=bombe_tv/capsules.html&numero=19087388001