Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ecosia : Le Moteur De Recherch

5 mars 2009 4 05 /03 /mars /2009 12:23
Subject: [brightsfrance] mentalité de troupeau ? (une chronique, critique, de Steve Proulx)

 

 

Steve Proulx

Steve Proulx est auteur, chroniqueur et journaliste indépendant depuis 2000. Depuis 2004, il signe la chronique « Médias » dans l’hebdomadaire Voir. Il a publié quatre ouvrages: -Boycott en 2003 (Les Intouchables) -Les saisons du parc Belmont en 2005 (Libre Expression) -L’opération Passe-Partout en 2007 (Trécarré). -S'amuser au masculin en 2008 (Les Intouchables).

Richard Dawkins
Sur son blog, Steve Proulx a écrit:
L'athéisme en croisade

"Dieu n'existe probablement pas. Alors, cessez de vous inquiéter et profitez de la vie." Pour les quatre prochaines semaines, c'est le message que portent sur leurs flancs dix autobus de la STM. [Montréal] Cette pub, signée et payée par l'Association humaniste du Québec, s'inspire de campagnes identiques menées à Londres, Washington et dans trois grandes villes espagnoles. "Nous voulons dire aux gens que c'est correct d'être athée, dit Michel Virard, le président de cet organisme qui compte un peu moins de 200 membres. Nous aimerions que la religion ne serve plus à l'épanouissement des personnes."

4,9 millions de Canadiens disent n'appartenir à aucune religion, selon le recensement de 2001. Parmi ceux-ci, 18 605 personnes ont clairement indiqué qu'elles étaient athées. 4,9 millions de non-croyants, c'est du monde à messe! Cela fait de l'absence de foi la troisième religion en importance au pays, après le catholicisme et le protestantisme.

Michel Virard veut attirer les athées du Québec dans sa gang. "Dans plusieurs régions, j'ai rencontré des athées qui se sentaient isolés, dit-il. Des gens adhèrent à l'Association en disant: "Enfin! Des gens qui pensent comme moi!" Puisque plusieurs athées se sentent dépossédés d'une identité, nous leur disons qu'ils n'ont pas de raison de souffrir." Auprès de l'Association humaniste du Québec, les athées trouveront les ressources pour approfondir et construire leur vide spirituel.

Un athée croit que la vie sur Terre est le résultat non pas d'une intervention divine, mais d'une série de conditions gagnantes (de l'eau, de la lumière, une température adéquate et l'Évolution). Ainsi, les humains ne sont que de simples organismes vivants qui naissent, se reproduisent et meurent. Tout comme les huîtres, les chats et les algues bleues. Pour les athées, il n'y a ni Enfer, ni Paradis, ni vie après la mort, ni destin, ni Secret. Et l'humanité n'a aucun objectif précis à atteindre aux yeux de l'Univers. Elle existe, un point c'est tout.

L'athéisme a ses penseurs. L'éthologiste britannique Richard Dawkins a publié en 2006 The God Delusion (en français, Pour en finir avec Dieu). Un véritable exercice de déconstruction du "mythe" de Dieu qui s'est écoulé à plusieurs millions d'exemplaires. Ces jours-ci, le journaliste Christopher Hitchens fait jaser au Québec avec la parution en français de son bouquin Dieu n'est pas grand (Belfond). Cet athée notoire en a plein le culte de la religion. Pour lui, elle empoisonne tout.

Avec ses sorties publiques et ses pubs sur les autobus, l'athéisme est officiellement parti en campagne. Dieu n'existe pas, il faut que ça se sache. Cela me fait penser à un truc qui vient d'une autre religion que je connais un peu. Ça s'appelait: "propager la Bonne Nouvelle".

***

Oui, on a tué, torturé, brûlé vif et massacré bien des humains au nom de Dieu. En revanche, depuis des millénaires, Dieu et ses produits dérivés ont inspiré des artistes, solidarisé des communautés, donné de l'espoir à un paquet de gens.

Où je veux en venir? L'homme a toujours su faire preuve du meilleur et du pire. Religion ou pas. Ainsi, je doute fort qu'un monde athée devienne subitement un monde de paix et d'amour fraternel. S'il ne tue pas pour Dieu, l'homme tuera pour autre chose. On a tué pour la démocratie, pour des théories économiques, pour une couleur de peau, une origine, une langue. On a même tué pour une équipe de foot.

Le problème de fond n'est pas religieux, il est bêtement humain. C'est la mentalité de troupeau. Quand les hommes se regroupent autour d'une croyance, d'une idée, il y a un risque de dérive. Même lorsque la croyance est aussi positive qu'aimez-vous les uns les autres, il y a toujours cette possibilité que deux groupes finissent par s'affronter autour du thème: "Ma croyance est meilleure que la tienne, na!"

Avant cette semaine, je pensais que j'étais athée. Mais quand j'ai vu que l'athéisme voulait devenir une gang... j'ai débarqué. Se prétendre athée et prôner la tolérance envers les autres religions, tout en levant des fonds afin de placarder des autobus pour dire que "Dieu n'existe probablement pas", ça me semble contradictoire comme approche. C'est chercher soit à provoquer ceux qui croient, soit à recruter des adhérents à la cause.

C'est parce que les religions génèrent une mentalité de troupeau qu'elles ont fini par écrire de sombres pages de l'Histoire. Tu crois comme nous ou tu crèves. Ça m'étonnerait beaucoup que Dieu existe, mais je ne ressens pas le besoin de me coller à d'autres athées pour réconforter ma foi en l'inexistence de Dieu. Être athée, à mon avis, c'est d'abord refuser tout réflexe religieux. Celui de partir en croisade, par exemple.

Source : http://www.voir.ca/blogs/steveproulx/archive/2009/03/04/l-ath-233-isme-en-croisade.aspx


 

Partager cet article

Repost 0
DominiqueGiraudet - dans penser
commenter cet article

commentaires

michael conan 05/03/2009 14:16

vas VOIR mon blog une video de moiexplique ma demarche humainepeut tu demander a tous de la regarder afin de comprendre
mon blog
http://michaelconan.over-blog.com/

Cyber entrepreneur 05/03/2009 14:11

Bravo!Je ne suis pas philosophe mais juste chef d'entreprise et là, je dis bravo!A bientôt j'espèreCyber entrepreneuse

teuton la bique 05/03/2009 13:41

Un avis tout à fait juste sur les dérives d'un dogme athéiste, à l'image des excès religieux.Il est accablant que l'AHQ vienne gifler la raison comme les djihadistes de toute obédience ont pu gifler la foi ; dans tous les cas, des concepts forts et finalement miscibles sont meurtris par ceux qui pensent les défendre.