Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Ecosia : Le Moteur De Recherch

9 octobre 2008 4 09 /10 /octobre /2008 22:56
 
Edition du 09.10.2008 > Passions > Littérature > Schiffter ou l’antiéthique


Schiffter ou l’antiéthique

 

Par Michel Audétat

Surfeur à ses heures, il pratique une philosophie à coups de marteau. Saccageur d’illusions, il publie Le bluff éthique.
 

 

Frédéric Schiffter a beau être professeur de philosophie, il ne supporte pas les donneurs de leçons. Pas de chance pour lui, l’époque en regorge. Marchands de petites et de grandes vertus. Prêcheurs qui se disent amis du Bien ou du Juste. Blablateurs qui prétendent vous expliquer comment vaincre vos peurs, comment aimer, comment vivre… C’est le triomphe des philosophes qui se disputent un marché florissant (sans doute le seul à ne pas être menacé par la crise financière): celui du souci éthique et de la sagesse.

L’éditeur Flammarion a fait entourer Le bluff éthique d’un bandeau aguicheur: «Pour en finir avec les charlatans de la philosophie…» Le chaland attiré par cette formule polémique court le risque d’être un peu déçu, même si quelques-uns de ces «charlatans» contemporains sont nommément cités: André Comte-Sponville qui gravit les chemins escarpés de la béatitude; Luc Ferry qui entend connaître les secrets d’une vie réussie; Michel Onfray qui ratiocine sur la jouissance sans entrave. Mais ils apparaissent pour disparaître aussitôt: sobre, Frédéric Schiffter s’en tient à un name-dropping minimal.

 

La suite de l'article le mardi, 14. octobre 2008...

Partager cet article
Repost0

commentaires